Motion adressée au ministre et au préfet de la Mayenne

Motion adoptée par le congrès du SNUDI-FO 53

Motion à télécharger et à renvoyer
ou, motion à compléter en ligne ci-dessous

Motion signée par les professeurs des écoles du 53 : (au 17/10/19)
Samuel Hellard, Martine Ganne, Claire Garin, Frédéric Gayssot, Camille Le Mauff, Stève Gaudin, Antoine Blanchet, Hélène Colnot, Fabien Orain, Émeline Martin, Sandra Reche, Pascal Grandet, Sébastien Touzé, Catherine Destoop, Jean-Pierre Moquet, Valérie Barreau, Thierry Orève, Mathieu Valton, Emilie Vannier, Laurence Madiot, Yoann Denuault, Julie Blin, Larissa Ouslati, Virginie Duval, Anne Cécile Gomi, Claire Riaudel, Lucie Thomas, Nathalie Camus, Tatiana Frénel, Emilie Serisier, Magali Gélu, Delphine Allart, Isabelle Boulay

Motion au préfet et au ministre

  • Format de date :JJ slash MM slash AAAA

Nous exprimons notre très vive émotion et notre solidarité avec la famille et les proches de Christine RENON, directrice d’école à PANTIN (93) qui a mis fin à ses jours dans son école le 21 septembre 2019.

Après avoir pris connaissance de la lettre qu’elle a adressée à tous, nous affirmons avec tous les syndicats des enseignants des écoles de Seine Saint Denis et de la Mayenne : « L’INSTITUTION EST RESPONSABLE ! », « Le geste de Christine témoigne d’une situation d’extrême souffrance au travail qui fait écho au mal être de l’ensemble de la profession ».

Nous exigeons des réponses concrètes aux problèmes posés dans sa lettre qui rejoignent les revendications de tous, pour que cela ne se reproduise PLUS JAMAIS !

– Prise en compte des revendications des directeurs d’école (décharges pour tous, amélioration des seuils, réel allègement des tâches, rétablissement immédiat des aides administratives),
– Rétablissement d’un cadre national de la semaine scolaire sur 36 semaines,
– Séparation du scolaire et du périscolaire,
– Respect de la liberté pédagogique,
– Retrait des APC,
– Stop aux injonctions de la hiérarchie,
– Le transfert de la responsabilité de la rédaction des PPMS aux mairies, dans le cadre du plan communal de sauvegarde,
– Protection inconditionnelle de tous les enseignants (directeurs et adjoints) par la hiérarchie

Nous n’imaginons pas que nos responsables administratifs puissent ne pas répondre à nos revendications.