Décharges direction: impacts de la mesure Blanquer

Suite au décès de Christine Renon, le Ministre a annoncé par un communiqué de presse du 13 novembre que : « Pour faciliter la fin de l’année, une journée supplémentaire de décharge a été allouée, pour tous les directeurs d’école, sur la période novembre – décembre 2019. » Cette mesure démontre simplement que, sur le fond, les décharges de direction sont insuffisantes, ce que le SNUDI-FO ne cesse de rappeler à tous les niveaux (département, national).

Toutefois, alors que les remplaçants manquent dans certains secteurs, le ministère n’a donné aucun moyen supplémentaire, ce qui a comme conséquences :

  • des stages de formation continue sont annulés ou reportés,
  •  cela aggrave les remplacements pour arrêt maladie (quel que soit le temps d’absence),
  •  on déplace des collègues affectés sur des longs remplacements,
  •  les participants à des stages syndicaux ne sont d’office plus remplacés
  •  des directeurs qui s’étaient organisés se retrouvent avec un remplacement non voulu ou non choisi, qui leur est impossible de placer à un autre moment
  •  inégalités de traitement entre les directeurs d’écoles de tailles différentes

Cette mesure ministérielle est de l’enfumage ! On déshabille Pierre pour habiller Jacques !

Et ce n’est pas avec ça que le Ministre achètera la paix sociale chez les personnels du 1er degré avant la grève massive qui commence le 5 décembre prochain !

Le SNUDI-FO 53 interviendra auprès du DASEN pour permettre que TOUS les collègues soient remplacés. Faites nous remonter les informations si vous êtes concernés.

Au niveau national, le SNUDI-FO continue d’agir pour l’amélioration de la quotité de décharge hebdomadaire pour tous les directeurs d’école.

Une intersyndicale nationale aura lieu à Paris jeudi 28 novembre sur la question de la direction d’école.

REMPLISSEZ LE REGISTRE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (RSST) SI VOUS N’ETES PAS REMPLACE(E)

CONTACTEZ LE SNUDI-FO 53